Transfert et contre-transfert à Paris 20ème (75)

TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT

  

                                                                                                                            Dr Pierre de Lara

Les patients expriment souvent à l'égard de leur analyste ou de leur psychothérapeute des sentiments positifs ou, à l'inverse, de l'agressivité, voire, plus rarement, de la haine ou des insultes.Telle est la finalité du dispositif analytique: permettre aux patients, par le jeu du transfert, de projeter sur l'analyste ce qu'ils éprouvent et de le dire librement.L'analyste ou le thérapeute sont là pour tout recevoir et tout accueillir.

Selon l'expression de Freud, le psychanalyste doit se maintenir sur une position de "neutralité bienveillante", ce qui signifie qu'il doit avoir la capacité d'accueillir un mouvement d'humeur affectif ou agressif, passager ou durable, du patient envers lui.Il devra ensuite, au moment opportun, le resituer dans le cadre de l'analyse du transfert et l'intégrer à l'histoire personnelle du patient, lui donnant ainsi tout son sens.

Il va de soi que, tout pouvant être dit, la parole est l'outil privilégié, par le biais de l'association libre et, de ce fait la violence gestuelle,physique, ou le "passage à l'acte" à caractère "amoureux", ne sont jamais admis.

Des affects intenses pouvant être exprimés, il est indispensable que le thérapeute ait une solide maîtrise de son contre-transfert - c'est à dire de l'ensemble de ce qu'il ressent à l'égard de son analysant - capacité qu'il doit avoir acquise au cours de sa propre analyse et de sa formation théorico-clinique.

 

Il peut arriver cependant qu'un psychanalyste - qui, en tant qu'être humain, n'est pas de marbre - réagisse vivement à une attaque agressive ou soit sensible à l'expression d'un affect de son patient si celle-ci touche en lui un point sensible. Devant être attentif à son propre contre-transfert,il y réfléchira de son côté de façon à élucider ce qui vient de se passer en lui et à le métaboliser. Ainsi, il ne polluera pas la cure avec des éléments qui lui sont propres et sont complètement étrangers  au patient.

Le transfert et le contre-transfert sont donc des facteurs essentiels sur lesquels s'appuient le psychanalyste pour faire avancer le processus analytique et aider à la résolution de la problématique de l'analysant.