Les courants psychanalytiques freudiens en France

Dr Pierre de Lara

 

Freud, à la fin du XIX ème siècle, découvre l’Inconscient en tentant de soigner des jeunes femmes dites « hystériques ». Il tente de décrypter la signification de leurs symptômes à partir de leur vécu sexuel infantile. 


L’interprétation de ses propres rêves, son auto-analyse, sous-tendue par sa relation à son ami Wilhem Fliess, et la présence de phénomènes particuliers (lapsus, actes manqués, mots d’esprit…) le confortent dans l’existence de déterminations inconscientes chez tout individu.
La Psychanalyse est née. Elle deviendra, au fil des ans, une discipline rigoureuse fondée sur le principe de la "libre association des idées », devenue, dans la pratique analytique, la « règle fondamentale » qui enjoint à l’analysant de dire tout ce qui lui vient à l’esprit.
Aujourd’hui, la psychanalyse a plus d’un siècle d’existence et, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, son essor en France a été considérable, puisque l’on y compte plusieurs milliers d’analystes. Elle est, avec l’Argentine, le pays du monde où la psychanalyse s’est le plus développée, même si l’on constate, depuis quelques années, des signes de déclin au profit des nouvelles thérapies et des thérapies médicamenteuses, conséquences logiques du développement des psychothérapies et des progrès des neurosciences depuis trente ans.
Les psychanalystes se répartissent en plusieurs grands courants : freudien, lacanien, jungien...


Ce qui distingue entre eux ces différents courants, ce n'est pas tant les conditions d'exercice, mais bien l'essentiel, à savoir le rapport à l' Inconscient. Par exemple, Mélanie Klein nous initie à la notion d'un Oedipe ultra précoce, alors que Lacan nous invite à sortir d'une vision chronologique pour nous enseigner une approche structurale qui fait dépendre l'Oedipe d'un ordre symbolique, en quelque sorte éternel et non chronologique. 


Je n'exposerai dans cet article que les courants freudiens et lacaniens, mon collègue Lorenzo Brutti, membre de Thérapies-Conseil, évoque le courant jungien dans un autre article.

                      

LE COURANT FREUDIEN


Le freudisme est l’école de pensée fondée par Sigmund Freud. S’y rattache l’ensemble des courants qui se réclament de lui, qu’elles que soient leurs divergences : l’annafreudisme, le kleinisme, l’Ego Psychology, les Indépendants, la Self psychology… 


Il est essentiellement représenté en France par :
1.la Société Psychanalytique de Paris (SPP, 1926)
2.l’Association Psychanalytique de France (APF, 1964)
3.la Société Psychanalytique de Recherche et de Formation (SPRF, 2005)Toutes trois membres de l’ API (Association Psychanalytique Internationale) ou IPA (International Psychoanalytical Association, créée en 1910 par Sandor Ferenczi et Sigmund Freud), sigle anglophone adopté par toutes les autres sociétés psychanalytiques freudiennes dans le monde. L’IPA est une organisation centralisée dotée de règles de formation et d’admission visant à normaliser les cures. Elle impose des règles et un cadre technique standardisé de formation des psychanalystes mondialement reconnus (durée et rythme des séances, analyse didactique, nombre de supervisions…).

 

La Société Psychanalytique de Paris (SPP)
187, rue Saint Jacques, 75005 Paris
tél: 01 43 29 66 70
http://www.spp.asso.fr 


Fondée en 1926, elle est l’une des composantes de l’API et de la FEP (Fédération Européenne de Psychanalyse). Elle comporte environ mille membres.
Elle a pour but de transmettre et de développer la psychanalyse comme discipline et méthode thérapeutique fondée sur l’œuvre de Freud.
D’ailleurs, les extensions de la psychanalyse sont nombreuses et la plupart des psychothérapies en sont issues. 


Parmi ces extensions, on peut citer :
1.les psychothérapies psychanalytiques
2.le psychodrame psychanalytique
3.la relaxation analytique
4.la psychanalyse groupale
5.la thérapie familiale psychanalytique
6.la psychothérapie psychanalytique de couple
7.la psychothérapie institutionnelle
8.la psychothérapie père/mère/enfant ou bébé
9.la psychanalyse des enfants
10.la psychanalyse de l’adolescent
11.la thérapie de l’autisme infantile 12.la psychothérapie des troubles psychosomatiques…

Par ailleurs, la SPP a créé le Centre de Consultations et de Traitements Psychanalytiques Jean Favreau en 1953. 

Ce Centre reçoit gratuitement les patients adultes domiciliés à Paris mais les délais d’attente sont assez longs. Aucune indication ne peut être posée sans une consultation initiale. Le psychanalyste consultant ne sera pas celui avec lequel s’engagera l’éventuel traitement.
Pour tout renseignement, vous pouvez écrire au Centre Jean Favreau ou téléphoner au 01 43 29 31 40. 

Revue de la SPP : La Revue Française de Psychanalyse

L’Association Psychanalytique de France (APF)
24, place Dauphine, 75001 Paris,
tél : 01 43 29 8511, fax : 01 43 26 13 46
email: a.p.f.@wanadoo.fr
Elle est fondée en 1964, suite aux dissensions de la Société Française de Psychanalyse (SFP), issue elle-même de la scission en 1953 de la SPP (qui s'est jouée autour de la création d'un nouvel institut de psychanalyse et la question de l'analyse profane).
Ces dissensions ont essentiellement pour objet la question de la formation des psychanalystes et la reconnaissance par l’IPA.

 

La SFP se scinde en deux courants.


Le premier courant, contestant la pratique de Jacques Lacan et souhaitant que la société réintègre l’IPA, deviendra l’APF. Un an après la scission, l’APF sera admise comme société membre de l’IPA.
L’originalité de cette association est :
1.« la suppression de l’analyse dite didactique sous contrôle institutionnel et la suppression du collège des didacticiens »
2.la séparation complète entre les instances institutionnelles et l’analyse personnelle. 


Revues de l’APF :
1.La Nouvelle Revue de Psychanalyse
2.Psychanalyse à l’Université…
Le deuxième courant, à l'instigation de Lacan, sera à l'origine de l'Ecole Française de Psychanalyse qui prendra rapidement le nom d'Ecole Freudienne de Paris (EFP).

 

La Société Psychanalytique de Recherche et de Formation (SPRF)


http://www.sprf.asso.fr
email : sprf2@wanadoo.fr
Elle est fondée le 1er février 2005, à la suite de la démission d’un groupe d’analystes du Quatrième Groupe en 2004, suite à des divergences concernant la responsabilité de l’institution analytique dans la formation des analystes.
Elle se donne pour but le développement de la formation et de la recherche en psychanalyse.
Cette association s’oppose au repli de l’institution analytique sur elle-même et propose un échange avec toutes les disciplines ayant pour but l’étude de l’homme : anthropologie, linguistique, biologie, neurosciences…
Elle est reconnue comme « study group » par l’IPA en juillet 2005.
Les « sous-courants » freudiens

 

L'annafreudisme


Anna Freud est la cinquième enfant et la deuxième fille de Sigmund Freud.
Après s'être intéressée depuis 1918, sur les plans pédagogique et social, au monde de l'enfance, elle se consacre, à partir de 1926 à la psychanalyse des enfants.
Persuadée que quelques-uns des piliers de la psychanalyse classique: la remémoration, l'interprétation des rêves, la libre association, le transfert, ne peuvent être transposés chez l'enfant, elle propose de modifier la méthode en y introduisant des aspects éducatifs (rôle « éducatif » de l'analyste qui servira de Surmoi externe à l'enfant, représentera aussi une partie de son ça et servira de Moi auxiliaire, contrôlant et maîtrisant les désirs et les interdits).


Cette conception rend impossible l'interprétation d'un véritable transfert. La pratique de la cure passe plutôt par l'élucidation des mécanismes de défense que l'enfant utilise pour se protéger de l'angoisse.
Ainsi, pour Anna Freud, l'analyste a un rôle éducatif et l'analyse a surtout pour but l'adaptation psycho-sociale...
Ce courant annafreudien s'est développé au sein de l'IPA, surtout en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Cette version du freudisme s'est même imposée pendant plusieurs décennies donnant une interprétation dogmatique de la doctrine de Freud. Elle s'oppose au kleinisme.

Le débat entre les deux tendances s'est accentuée à partir de l'émigration à Londres, en 1938, de Sigmund et d'Anna Freud.
Après la phase des Grandes Controverses, un clivage se produira, en 1954, au sein de la British Psychoanalytical Society (BPS) entre les trois courants: les annafreudiens, les kleiniens, les indépendants ou middle group.

 

Le kleinisme


Analysée par Sandor Ferenczi et s'inspirant des travaux de Karl Abraham, Mélanie Klein postule chez l'enfant des positions psychiques très précoces ( position schizo-paranoïde/position dépressive) et recentre l'expérience analytique sur la relation primitive de l'enfant avec le sein maternel.


Contrairement à Anna Freud, elle pense qu'il est possible d'appliquer à l'enfant les principes de la psychanalyse d'adulte tout en conceptualisant une spécificité de la psychanalyse des enfants. La psychanalyse, aussi bien celle de l'adulte que celle de l'enfant prend comme axe fondamental cette relation primitive. La relation d'objet est donc primordiale.
Entre Anna Freud et Mélanie Klein la question du Transfert devient donc un point de divergence irréductible. 


Le kleinisme, plus qu'un courant du freudisme, devient, au fil du temps, une véritable école, avec sa doctrine, ses concepts propres, sa clinique, sa définition du cadre analytique et un maniement du transfert tendant à privilégier la réalité psychique et à minimiser la réalité matérielle. 


Le kleinisme se développe comme entité à l'intérieur de l'IPA car il continue cependant de s'inscrire dans le légitimisme freudien.

L'Ego Psychology


C'est l'un des grands courants du freudisme américain, très critiqué, en France, par Jacques Lacan.
M'étant limité à l'évocation des courants psychanalytiques français, je ne traiterai pas ce courant.

 

LE COURANT LACANIEN


En 1953, se produit donc la première scission, entre les tenants de l'ordre médical groupés autour de Sacha Nacht et les universitaires conduits par Daniel Lagache.

Lacan, contesté pour sa pratique des séances courtes qui remettent en cause les standards de l'IPA, et favorable à l'analyse profane, se range du côté des universitaires, alors qu'il récuse toute assimilation de la psychanalyse à une quelconque psychologie et ne partage pas les positions de Lagache sur la psychologie clinique.
Lagache fonde la SFP (1953-1963). 


Lacan, expose au congrès de Rome, en septembre 1953, son système de pensée, inspiré de la linguistique structurale et de la philosophie. Il y aborde de nouveaux concepts (sujet, imaginaire, réel, symbolique, signifiant) qu'il sera amené à développer ultérieurement. Le lacanisme prend son essor. 


Entre temps, avec la scission de la SPP, la SPF a perdu son appartenance à l' IPA et tente d'obtenir sa réintégration. Le comité exécutif refuse à Lacan et à Dolto le droit de former des didacticiens, Lacan pour sa pratique des séances à durée variable, Dolto pour son analyse avec René Laforgue. 


La deuxième scission survient durant l'hiver 1963. En 1964, la SFP est dissoute et Lacan fonde l'Ecole Freudienne de Paris (EFP). Ses meilleurs élèves se retrouveront à l'APF qui obtiendra la reconnaissance de l'IPA.


Lacan déplacera son Séminaire à l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de la rue d'Ulm. En 1965, il fonde le « Champ freudien » et, le 15 décembre 1966, il publie ses Ecrits.
Pour tenter de résoudre la question épineuse de la formation des analystes, il propose une nouvelle procédure, la passe (Proposition de Lacan du 9 octobre 1967), ce qui a pour effet de provoquer le départ d'un petit groupe d'opposants qui créeront l' Organisation Psychanalytique de Langue Française ou Quatrième Groupe. 


Cette troisième scission marquera l'entrée de l'EFP dans une crise institutionnelle qui aboutira à la dissolution du 5 janvier 1980, suivie de la création d'un courant lacanien majoritaire marqué par la légitimité du gendre de Lacan, Jacques-Alain Miller, le légataire testamentaire de son oeuvre, qui fonde l' Ecole de la Cause Freudienne (ECF) et d'un courant polyvalent, avec la création de nombreuses petites associations d'obédience lacanienne.

L' Ecole de la Cause Freudienne (ECP)


1, rue Huysmans
75006 Paris
tél: 01 45 49 0268
fax: 01 42 84 29 76
site internet: http://www.causefreudienne.net
« L' Ecole telle que l'a voulu Lacan a pour objet la psychanalyse, pour fin d'en restaurer la vérité, d'en transmettre le savoir, de l'offrir au contrôle et au débat scientifique, et de fonder en raison la qualification du psychanalyste.
Elle dispense une formation, garantit la relation du psychanalyste avec celle-ci, et se propose de la mettre en question. Dans le champ ouvert par Freud, elle se donne pour tâche d'orienter ceux qui poursuivent dans la voie indiquée par l'enseignement de Jacques Lacan.
Fondée en janvier 1981, l'ECP répond à la dernière initiative institutionnelle de Jacques Lacan qui fut son Président. Elle a pris la suite, à titre de contre-expérience de l'Ecole Freudienne de Paris, qu'il avait fondée en 1964 avant de la dissoudre en 1980. Elle s'inscrit dans le mouvement de reconquête du champ freudien lancé par Jacques Lacan le 21 juin 1964 ».


Publications
La Cause Freudienne
Quatro
Ornicar ?
La lettre mensuelle

Le Quatrième Groupe ou Organisation Psychanalytique de Langue Française (O.P.L.F.)


Fondé en 1969 par Piera Aulagnier, François Perrier et Jean-Paul Valabrega qui avaient démissionné de l'Ecole Freudienne en raison de leur désaccord avec Lacan sur le processus de la passe, le Quatrième Groupe devient la quatrième société psychanalytique française, d'où son nom. 


Le projet des fondateurs, rejoints rapidement par un petit groupe de collègues, était de repenser la formation analytique en ne s'alignant ni sur les standards de l'IPA ni sur les modalités de l'EFP. Les psychanalystes de cette association ont donc développé une conception originale en privilégiant un processus individualisé plutôt qu'un cursus institutionnalisé: l' Analyse Quatrième. 


La première analyse, c'est la sienne propre, avec un analyste de son choix. Deux acteurs.
Le futur analyste, au début de sa pratique, rencontre un ou plusieurs patients ou analysants. L'analysant est le troisième acteur. 


L'analyste en formation réfère de sa pratique à un autre analyste de son choix. Quatrième acteur. D'où le terme d'Analyse Quatrième.
Au lieu d'instaurer un type de relation « maître-élève », l' Analyse Quatrième s'efforce de mettre, au centre du processus de formation, la pluralité des relations transféro-contre-transférentielles et l'élaboration contradictoire entre analystes.
Publications
Topique

Les autres associations lacaniennes
J'ai rédigé le chapitre qui suit grâce aux informations précieuses extraites du site OEDIPE – Le portail de la psychanalyse francophone, http://www.oedipe.org , animé par Laurent Levaguérèse, site que je vous recommande et où vous trouverez « tout ou presque » sur les associations psychanalytiques, notamment lacaniennes.

Le Cercle Freudien
http://cercle.freudien.free.fr
Publication
La revue du Cercle Freudien

L' Ecole Lacanienne de Psychanalyse
http://www.ecole-lacanienne.net
Publications
Littoral
L'unebévue
Les Cahiers de l'unebévue

L'Association Lacanienne Internationale (ALI)
25, rue de Lille, 75007 Paris
tél: 33 (0) 142 601 443
fax: 33 (0) 142 601 434
secrétariat@freud-lacan.com

Société de Psychanalyse Freudienne
http://www.spf.asso.fr
Séminaires Psychanalytiques de Paris
http://www.seminaires-psy.com
http://www.microtec.net
Association fondée en 1986, elle est dirigée par J.D. Nasio. Elle fait partie de l'Inter-Associatif.
Elle organise, une fois par mois, un cycle de 7 grandes conférencesdestinées à un large public. Elle contribue à la formation des psychanalystes grâce à des groupes de lecture de textes fondamentaux de la Psychanalyse, des groupes cliniques et un séminaire sur la technique.

F.E.D.E.P.S.Y. (Fédération Européenne de Psychanalyse)
Http://www.fedepsy.com
email: fedepsy@wanadoo.fr
C'est une ONG qui regroupe le Groupement des Etudes Psychanalytiques (GEP) et l'Ecole Psychanalytique de Strasbourg (EPS).
Elle a donc l'originalité d'être associée à certains travaux du « Conseil de l'Europe ».

 

Forums et Ecole de Psychanalyse du Champ Lacanien (FCLEPCL)
118, rue d'Assas, 75006 Paris
http://www.champlacanienfrance.net
Ils ne délivrent aucune garantie analytique. Ils accueillent tous ceux que la psychanalyse, orientée par l'enseignement de Jacques Lacan, concerne, à quelque titre que ce soit.

 

La lettre lacanienne, une école pour la psychanalyse
http://www.la-lettre-lacanienne.net
Fondée en 2003, à la suite de la mise en place d'un dispositif de passe commun entre l' A.P.E.P. (Association Pour une Ecole de la Psychanalyse), l' Ecole de Psychanalyse Sigmund Freud (E.P.S.F.) et les Cartels.

 

La Fédération des Ateliers de Psychanalyse
http://www.federation-ateliers-psychanalyse.org
email: info@federation-ateliers-psychanalyse.org
Créée en 1982, c'est une association de psychanalystes.
Elle défend une conception laïque de la psychanalyse et refuse tout effet de listes et d'habilitations, pour se baser sur un mode de reconnaissance mutuelle.

 

Ecole de Psychanalyse Sigmund Freud
http//epsf.fr
Créée en 1994, cette école a repris l'expérience de la passe dès sa création.

 

Psychanalyse Actuelle
http://psychanalyseactuelle.free.fr
email: psyact@free.fr

 

Association de psychanalyse Jacques Lacan
http://www.apjl.org
email: ap-jl@yahoogroupes.fr
Ne dissuadant aucun membre d'appartenir à une autre association psychanalytique, elle ne participe pas d'une logique de scission.

 

Ecole Freudienne
77, rue du Cherche-Midi, 75006 Paris
tél: 06 74 73 07 83
http://www.ecolefreudienne.fr
email: contact@ecolefreudienne.fr
Il s'agit d'une institution psychanalytique qui a pour objet de maintenir la découverte freudienne, d'assurer la formation des psychanalystes et de continuer à élaborer la théorie psychanalytique.
L' Ecole, fidèle à l'enseignement de Freud, est ouverte sur le monde et reste attentive à ce que la science actuelle peut apporter à la psychanalyse.
Des cartels travaillent dans l'institution et la procédure de la passe fonctionne dans l'Ecole.


Analyse Freudienne
http://www.analysefreudienne.com
email: contact@analysefreudienne.com 


Centre de recherche en psychanalyse et écritures (CRPE)
54, Bld Raspail, 75006 Paris
tél: 01 43 31 46 22 et 01 49 54 21 94
fax: 01 45 48 83 53
http://crpeparis.free.fr
email: crpe@paris.free.fr
Fondée sur l'enseignement de Freud et de Lacan, l'association est présidée par Jacques Siboni et Jean-Pierre Faye.
L'association a pour but de transmettre l'expérience psychanalytique et de permettre la formation des psychanalystes. Elle contribue à l'échange et à la confrontation permanente entre des psychanalystes auteurs et leurs productions par l'accueil des différents courants de la pensée psychanalytique.
Le Centre de recherche est agréé au titre de la formation professionnelle continue.

 

GRP: Groupe Régional de Psychanalyse de la région Aix-Marseille
http://www.legrp.org
http://legrp.org
Il a été créé en 1983, à la suite de la dissolution de l' EFP, par des analystes de la région d'Aix – Marseille qui se réclamaient d'une interrogation non dogmatique et critique des enseignements de Freud et Lacan.